Pantharax Cybersecurity enthusiast

Se lancer dans des projets

Que ce soit pour progresser techniquement ou intellectuellement, ou bien pour se forger un portfolio, les projets nous permettent de nous ouvrir l’esprit. Malheureusement, nous n’avons pas tous le même esprit créatif ! Quand certains pourront imaginer facilement des projets à réaliser, d’autres tourneront en rond en se demandant ce qui peut bien être intéressant de faire. Je fais partie de cette deuxième catégorie.

Le choix du sujet

Tout projet part, à l’origine, d’un besoin. Ce besoin peut être le vôtre ou bien venir d’un constat que vous avez fait. Il est toujours plus simple de partir d’un besoin car c’est lui qui guidera vos choix et votre pensée. Si vous vous apercevez qu’il vous manque un outil dans votre environnement, vous pouvez très bien imaginer le développer. Malheureusement, si vous êtes tout seul, ce projet risque de vous prendre du temps et de l’énergie. Après, rien est impossible, regardez Mark Zuckerberg, il a réussi à développer les premières briques d’un réseau social à lui tout seul.

En réalité, vous pouvez très bien vous lancer dans un projet même s’il n’y a pas de besoin à proprement parler. Illustrons mes propos avec un exemple concret : j’ai développé un client Python pour l’API HaveIBeenPwned de Troy Hunt. Il n’y avait pas de besoin derrière car il y a déjà des dizaines de clients Python pour cette API. Néanmoins, un projet peut permettre de se challenger sur un sujet. En l’occurrence, ce mini-projet de développement m’a permis de découvrir des librairies Python.

Pour ceux qui n’ont pas d’imagination comme moi, vous pouvez très bien chercher des idées de projets sur des forums ou ailleurs, en discutant avec d’autres personnes. Vos connaissances qui ne sont pas du domaine de l’InfoSec, ou de l’informatique dans un domaine plus large, auront sans doute des besoins que vous n’avez pas mais vous pouvez très bien tenter de les aider.

Se challenger

En plus d’un besoin, un projet doit vous permettre de progresser sur un domaine. Vous devez vous challenger, sortir de votre zone de confort. Alors au début, je vous l’accorde, il sera compliqué de se lancer. Si vous voulez progresser sur un domaine, vous devrez vous forcer à tester de nouvelles choses, à mettre en application des principes ou des technologies. Cela peut être le test de preuves de concepts (PoC : Proof of Concept) existantes, ou bien l’utilisation d’une nouvelle librairie. Peut-être même qu’en essayant çà et là des technologies que vous ne connaissiez pas, l’idée de les assembler dans un projet naîtra.

Se dire que vous n’y arriverez pas ne vous fera ni avancer, ni progresser. L’homme a peur de l’inconnu mais il faut vaincre cette peur pour aller plus loin.

S’évaluer

Lorsque vous vous lancez dans un projet, il est important de faire des points réguliers pour évaluer votre travail mais surtout pour noter les points où vous avez progressé ainsi que ceux où vous avez échoué. Profitez-en pour noter les références utiles, les sites Web, les livres, ou toute autre chose qui vous aura aidé.

L’idée est de suivre votre feuille de route et de l’enrichir au fur et à mesure de l’avancement de votre projet. Par ailleurs, il est tout à fait possible que les idées vous viennent une fois votre projet lancé ! Cette feuille de route sera la base de votre projet et vous vous appuierez dessus pour écrire la documentation de votre projet et pour l’expliquer dans votre portfolio.

Merci de m’avoir lu !

[ blog  projet  ]